novembre 03, 2020 6 temps de lecture

En Inde, les menstruations ne sont pas considérées comme un processus sain et normal, mais comme un tabou dont il ne faut pas parler ouvertement. Faute d’accès aux protections hygiéniques ou à cause d’un gros inconfort (physique et/ou psychologique), certaines filles limitent leurs déplacements et manquent l’école les jours de leurs règles. La plupart d’entre elles ne choisissent pas leurs produits sanitaires : elles imitent leurs mères, qui utilisent des bouts de tissus ou des serviettes hygiéniques jetables, souvent selon leur budget. Or, dans un pays où les réseaux d’assainissement fonctionnent très mal, utiliser des serviettes composées de plastique et de gels chimiques s’avère être un problème écologique. Pour vous donner un chiffre, plus de 45 milliards de serviettes hygiéniques jetables sont jetées ou brûlées chaque année dans le monde. Celles-ci mettent plus de 500 ans à se décomposer.

Afin de lutter contre ces déchets sanitaires et offrir à toutes les femmes indiennes des protections efficaces et bonnes pour leur corps, Eco Femme fabrique en Inde des serviettes hygiéniques lavables écologiques et dispense une éducation menstruelle depuis 2010. Pachamamaï soutient ses actions et revend en France ses protections intimes dans le cadre du programme « Pad for Pad ».

 

 

 

  • Eco femme, une entreprise sociale aux projets remarquables

Eco Femme est une association rurale à but non-lucratif basée à Auroville, dans le sud de l’Inde. Elle a été fondée et est toujours gérée uniquement par des femmes. Sa mission est d’accompagner vers l’émancipation les femmes habitant dans des zones rurales, en leur aidant à avoir un revenu et à créer des projets.

Eco Femme travaille avec des couturières qui fabriquent des serviettes lavables éthiques, écologiques et hygiéniques. Les cinq unités de production assurent des salaires équitables et un environnement de travail sûr aux femmes qui, d’ailleurs, fixent elles-mêmes leurs tarifs. L’association vend les protections sanitaires en Inde et à l’étranger et finance, avec les bénéfices recueillis, des programmes d’éducation sur le corps et le cycle menstruel pour les femmes et les filles marginalisées.

L’entreprise forme également des animateurs et pousse les ambassadeurs pour l’éducation à prendre position en faveur d’une menstruation durable au nom de la Terre. Elle travaille donc avec un réseau croissant d’ambassadeurs pour l’éducation et d’ONG partenaires.

 

  • Le programme « Pad for pad »

Eco Femme travaille en partenariat avec des écoles publiques de la région du Tamil Nadu et des organisations indiennes pour mettre en place le programme « Pad for pad » destiné aux filles issues de milieux économiquement défavorisés. Les règles ne doivent pas être un tabou, c’est pourquoi ce programme offre des séances d’éducation aux menstruations et un paquet de 4 serviettes en tissu pour chaque jeune fille.

Comment ce programme est-il financé ? Une contribution est incluse dans le prix des serviettes vendues à l’étranger. Cet argent couvre le coût de l’animation, du matériel pédagogique et des serviettes lavables offertes aux jeunes filles dans les écoles publiques. Lorsque vous achetez une serviette hygiénique lavable en coton bio chez Pachamamaï, vous en offrez donc une à une jeune fille, lui donnant la possibilité d’utiliser des protections intimes bonnes pour elle et pour l’environnement tout en lui permettant de vivre avec dignité ce moment de femme.

Au cours des sessions de sensibilisation, Eco Femme utilise des méthodes et des outils interactifs pour transmettre des messages clés : indiquer aux filles comment gérer ses règles de manière hygiénique et sereine ou leur montrer que les menstruations sont une expérience normale et saine, par exemple. La connaissance et l’observation de leurs corps passent par l’éducation à différents sujets comme l’anatomie féminine, le fonctionnement des menstruations et du cycle menstruel, les techniques pour prendre soin de soi pendant les règles, l’analyse des différents produits menstruels en vente sur le marché actuel…

  

 

Ces jeunes indiennes comprennent les risques sanitaires et environnementaux des serviettes hygiéniques jetables et peuvent faire leur choix en connaissance de cause, grâce au kit de serviettes qu’elles reçoivent, qui est accompagné d’une pochette de transport et d’un livret qui contient les informations apprises durant la session.

C'est souvent la première fois que les filles ont l'occasion de poser des questions et d'exprimer leur curiosité à propos de leurs règles. Au début de la séance, elles sont hésitantes, timides. Finalement, elles rompent le silence en posant beaucoup de questions sur les menstruations et les pratiques culturelles.

Fin mars 2020, Eco Femme avait déjà touché plus de 44 000 filles partout en Inde et 177 000 serviettes hygiéniques lavables ont été offertes grâce à nos achats.

 

  • Les serviettes hygiéniques lavables Eco Femme

Dans le cadre de l’engagement de Pachamamaï au programme « Pad for pad » d’Eco Femme, nous proposons à la vente des serviettes hygiéniques lavables et réutilisables dont l’épaisseur de flanelle de coton varie en fonction du modèle. Pour toutes, les boutons pressions sont sans nickel et elles ont une durée de vie garantie de 5 ans minimum.

Les protège-slips lavables vendus en lot de 3 possèdent une couche extérieure en flanelle de coton douce et 3 couches internes en flanelle ultra absorbante.  Les serviettes « jour » sont dotées d’une couche extérieure en flanelle douce, de 5 couches internes en flanelle très absorbante et d’une fine couche de caoutchouc naturel imperméable. Les protections « jour + » sont semblables à leurs sœurs « jours », mais ont 6 couches internes en flanelle très absorbante. Enfin, les serviettes hygiéniques lavables « nuit » disposent d’une couche extérieure en flanelle douce, de 7 couches internes en flanelle ultra absorbante et d’une fine couche de caoutchouc. Elles sont également plus allongées et larges pour assurer une meilleure protection en position allongée.

Afin de s’initier aux protections intimes lavables, nous vous conseillons le kit de protections « full cycle » composé d’un mix de 7 serviettes hygiéniques lavables en coton bio de différentes tailles, ainsi que d’une jolie pochette vous permettant de les transporter en toute discrétion.

Cette pochette de transport en coton biologique est aussi disponible séparément. Une fois nos serviettes utilisées, elles se plient en petit carré et se referment avec leurs boutons pression. Elles s’insèrent alors dans cette pochette lavable pratique et raffinée, pour vous accompagner le reste de la journée.

 

 

Toutes ces serviettes hygiéniques lavables à l’utilisation facile sont efficaces et absorbantes, garanties sans fuite ni odeur. Elles s’emploient comme des protections jetables, mais s’ajustent non pas grâce à des bandelettes de colle, mais avec les boutons pressions sans nickel.

Pour l’entretien des serviettes hygiéniques lavables, c’est très simple ! Il faut d’abord les laisser tremper au moins une demi-heure dans de l’eau froide sans savon ni lessive, puis les laver à la main ou en machine à basse température (30° ou 40° maximum). Il est primordial de ne pas utiliser d’eau chaude car les protéines s’incrusteraient de façon définitive dans le tissu et provoqueraient des tâches indélébiles.

Pourquoi utiliser des protections sanitaires lavables et réutilisables ? Nous vous avons déjà donné un aperçu en introduction, mais les serviettes hygiéniques à usage unique sont une catastrophe pour l’environnement et la santé des femmes. Ces dernières produisent au cours de leur vie entre 100 et 150kg de déchets sanitaires, qui mettent 500 ans à disparaître de la surface de la Terre. La quantité d’eau nécessaire à leur blanchiment est nettement supérieure à celle utilisée pour le lavage des protections hygiéniques réutilisables. Les serviettes jetables contiennent des produits toxiques comme de l’aluminium, des alcools, des additifs de parfum, des hydrocarbures, des pesticides…

Les serviettes hygiéniques lavables d’Eco Femme sont bien sûr Zéro déchet et saines car fabriquées en coton biologique certifié par le label Ecocert GOTS (Global Organic Textile Standard). Il garantit des procédés de production et de transformation respectueux de l’environnement, le respect et l’amélioration des conditions de travail, l’utilisation de fibres biologiques et l’interdictions d’intrants dangereux.

Pour finir, si ces protections hygiéniques lavables représentent un certain investissement au départ, il sera amorti par leur longue durée d’utilisation. Une serviette lavable équivaut en effet à au moins 75 serviettes jetables ! Forcément, cela a un impact sur le porte-monnaie…

Si Pachamamaï est partenaire d’Eco Femme, c’est parce que ses valeurs et ses projets nous tiennent à cœur, mais aussi parce que ses produits sont d’une grande qualité. Lorsqu’on se sent prêt à sauter le pas vers des protections hygiéniques lavables et réutilisables, autant permettre à d’autres jeunes filles d’opter pour des serviettes efficaces et bonnes pour leur santé et l’environnement ! Car nous vous le rappelons, grâce au programme « Pad for pad », pour toute serviette hygiénique Eco Femme achetée, une autre est offerte à une jeune indienne habitant dans un coin rural. Une belle chaine de sororité se met en œuvre…