décembre 14, 2021 12 temps de lecture

Regarder la nuit envelopper le ciel chaque soir un peu plus tôt et la fraîcheur hivernale figer le paysage, suivre le chemin de la maison au fil des illuminations qui teintent les rues de mille couleurs, puis un jour de décembre laisser le sapin prendre sa place au milieu du salon et l’habiller de quelques décorations et commencer chaque jour par l’ouverture d’une case de ce calendrier, jusqu’à la dernière. Il est venu le temps de l’Avent, de Noël et des traditions, un instant charmant aux yeux des grands et petits enfants, mais si peu clément envers l’environnement… Ces traditions, qui pourtant, ont traversé bien des hivers, portés par l’émotion et les souvenirs qu’elles laissent dans les cœurs, se sont peu à peu accompagnées de quelques termes peu charmants que l’on ne saurait entendre dans les chants. Derrière la magie et les décorations, elles sont source de surconsommation, production et pollution.

 

Fait marquant, au moment des fêtes de fin d’année, le volume de déchets collectés en France est de 20% supérieur au reste de l’année. Cependant, il est impensable de s’interdire de chérir ces instants précieux… Est alors aujourd’hui venu le temps du changement ! Celui qui nous inspire et nous amène à repenser ces festivités sous le prisme du minimalisme, du durable, de l’éthique et du zéro déchet. Alors, cette année, nous allons organiser un Noël écolo. Vous doutez de cette idée ? Laissez-nous vous émerveiller !

 

Quelques astuces, de belles idées, un soupçon de fait maison, une grande dose d’amour et une pincée de magie, voilà rien que pour vous la recette d’un Noël zéro déchet et écoresponsable réussi !

 

 

Compter les jours, mais pas ceux de la planète !

Le premier matin de décembre ne saurait véritablement commencer sans l’ouverture de la première case du calendrier de l’Avent. Un instant court, qui teintera de douceur et de joie les 24 prochains jours qui nous séparent de celui que l’on attend depuis un an maintenant : Noël ! Ce bonheur journalier, devenu traditionnel voit néanmoins devant lui se dessiner un destin tout tracé. Et oui, loin d’être un modèle en matière d’écologie, ce calendrier de l’Avent que l’on a tant chéri, finira sa vie à la poubelle. Bilan : 2 tonnes de déchets générées par an en France. Mais… Difficile de renoncer à ce petit cadeau qui marque chaque nouvelle journée une fois décembre installé.

 

Alors pour l’amour du temps de l’Avent et celui de l’environnement, laissez-nous vous présenter le calendrier réutilisable et rechargeable ! En plus de pouvoir être utilisé chaque année, une fois décembre venu pointé le bout de son nez, vous pourrez choisir vous-même ce que vous mettez dedans ! De quoi varier les plaisirs et contenter l’ensemble de la famille ! Chaque matin se transformera en une véritable découverte. Une gourmandise ou un petit mot doux ? Le secret n’appartient qu’à vous jusqu’au moment de la révélation.

 

  • Comment faire son propre calendrier de l’Avent ?

Il existe tellement de possibilités qu’il serait impossible de toutes les recenser. Il appartient à chacun de penser et l’imagination n’a pas de limites. Alors sans vouloir tomber dans un discours philosophique, nous pouvons même peut-être dire qu’il existera autant de calendriers de l’Avent fait maison que de penseurs. Mais nous avons décidé de vous guider, alors voilà rien que pour vous qui nous lisez quelques idées pour inspirer les vôtres !

 

Simple et quelque peu traditionnel, le calendrier de l’Avent sous forme de façade de maison est un classique indémodable qui trouvera sa place dans tous les intérieurs et réjouira les cœurs des petits et grands enfants. Simple à fabriquer, il nécessite une planche de bois, des clous, 24 pochettes en tissus et des feutres ! Pour le customiser, laisser libre cours à votre imagination ou celle de vos enfants. Vous pouvez, par exemple, remplacer les pochettes en tissu par des chaussettes (propres, c’est mieux !) auxquelles vous donnerez ainsi une seconde vie !

 

  • Que mettre dans mon calendrier de l’Avent fait maison ?

Votre calendrier est maintenant monté de toute pièce, vous allez pouvoir passer à l’étape du remplissage. Mais que mettre à l’intérieur ? Et bien sur le même principe que les cadeaux de Noël, il faut se placer sous le prisme de l’éthique, du durable, du zéro déchet et plus que jamais du minimalisme. Rien de si compliqué en vérité. Enfants ou parents gourmands ? Quelques douceurs feront de chaque matin un moment attendu et apprécié !

 

Vous pouvez également sortir des sentiers battus et explorer de nouvelles possibilités en glissant des petits mots doux, des photos et pourquoi pas des cosmétiques solides ! Le dentifrice solide Mïnt et son petit format donnera à coup sûr le sourire aux amateurs de sensations fraîches. Un shampoing solide en format voyage pour sublimer la crinière de votre conjointe ou peut-être l’après-shampoing Smooth pour une routine capillaire tout en douceur ? Les cosmétiques solides Pachamamaï et leur déclinaison en petit format se prêtent parfaitement au jeu de calendrier de l’Avent.

 

Pourquoi ne pas voir ici l’occasion de faire chaque matin de décembre un petit pas de plus dans la transition au solide ? Mettez vos proches sur la voie de la cosmétique solide et zéro déchet en leur offrant à chaque case les essentiels de la salle de bains de demain.

 

Emballer sans polluer et déballer sans jeter !

Si nous avons donné les clés dans l’article précédent pour dénicher des cadeaux, alliance d’utilité, de durabilité et écoresponsabilité, il est important de revenir sur la manière de les emballer. Considérer à tort comme éphémères, les emballages cadeaux sont bien souvent destinés à un usage unique et choisis en conséquence. Pourtant, lorsqu’on réfléchit, il existe plein d’occasions autres que Noël pour lesquelles nous pouvons offrir un cadeau à un proche, ou une personne que nous chérissons.

 

C’est pourquoi il est essentiel de se tourner vers des alternatives plus durables, d’autant plus lorsque l’on sait qu’en France, on recense plus de 20 000 tonnes de papiers cadeau consommées chaque année sur cette période, soit l’équivalent 380 000 arbres.

 

  • Quelles sont les alternatives possibles ?

Et oui, emballer ces cadeaux de manière plus durable, c’est possible, et pour cela rien de plus simple ! Le premier geste à adopter, c’est le Furoshiki. Cette technique traditionnelle d’emballage nous vient tout droit du Japon et était autrefois considérée comme un moyen pratique et rapide pour emballer ses effets et se déplacer rapidement. Aujourd’hui, il consiste à emballer tout ce qui nous plaît dans un joli carré de tissu ! Avec le Furoshiki, plus besoin de papier cadeau et de ruban adhésif ! Joli, pratique et écolo, c’est une manière originale et zéro déchet d’emballer toutes sortes de choses. Ce carré de tissu permet également de nombreuses techniques de pliage et de nouage. C’est pour toutes ces raisons que chez Pachamamaï, dans le respect de nos engagements et la continuité de notre démarche zéro déchet, nous avons fait le choix d’emballer l’ensemble de nos coffrets cadeaux grâce à un Furoshiki ! Cette année, libérez la magie au dénouement du Furoshiki et observer les sourires sur les visages de vos proches.

 

Vous le savez ou le découvrez, mais il existe de multiples manières d’emballer vos cadeaux sans encombrer la poubelle ! Parmi toutes les alternatives qui s’offrent à vous, il en existe des toutes simples et pourtant vous n’y avez peut-être pas encore pensé ! Par exemple, connaissez-vous les tote bags? Ces sacs en tissus réutilisables et personnalisables feront sans aucun doute effet au pied du sapin ! Le petit (ou gros) plus c’est qu’il pourra être réutilisé au quotidien par le destinataire, c’est ce que l’on appelle un cadeau 2 en 1 !

 

Une autre solution à la portée de tous existe pour respecter le thème de votre noël zéro déchet jusque dans le détail. Vous pouvez tout simplement réutiliser des vieux papiers journal ! Sélectionner les plus belles pages que vous allez pouvoir customiser, et pourquoi pas y glisser de petites fleurs séchées ou des tiges d’eucalyptus. Vous donnerez ainsi un vrai design vintage et champêtre à vos emballages et en prime, vous êtes sûres de vous démarquer quand sonnera le temps des grands rassemblements familiaux. Cette alternative vous permet de vous inscrire dans une démarche zéro déchet, puisqu’il s’agit de réutiliser d’anciens journaux qui auraient fini leurs jours bien trop prématurément dans une poubelle. Une solution économique, écologique, pratique et l’occasion de planifier une activité ludique !

 

Enfin, il n’est pas impossible que les habitudes de votre mamie aient la vie dure, ou que votre tante ait complètement craqué pour un motif de papier cadeau dans lequel elle a emballé le livre de recettes pour les nuls qui vous est destiné ! Pas de panique, une solution simple pour éviter les déchets est de récupérer les emballages une fois les cadeaux déballés et de les conserver pour emballer un cadeau à votre tour. Oui, on vous l’accorde, cela demande un peu de minutie et de patience. Mais êtes-vous si pressé que ça de découvrir le temps de cuisson idéal d’une pomme de terre dans ce fameux livre de recettes ? Humm.. La réponse vous appartient, mais prendre une minute de plus pour déballer un cadeau n’a jamais fait de mal à personne.

 

Mon beau sapin

Roi des forêts, majestueux, incontournable des fêtes de fin d’années, le sapin de Noël s’entoure d’un certain mystère lorsque vient le moment de le choisir ! Beaucoup pensent à tort qu’il est plus écologique d’acheter un sapin synthétique qui nous suivra pendant plusieurs hivers et peut être même sur plusieurs générations. Si cette alternative est plus économique que le sapin naturel, elle n’en est pas pour autant plus durable, éthique ou écologique.

 

  • Acheter un sapin naturel, vraiment ?

Au moment de choisir son sapin, on culpabilise toujours un peu, et c’est bien normal. En fait, nous nous retrouvons face au sentiment d’avoir arraché un arbre à la terre, à son milieu naturel, sous la simple excuse de la tradition et la volonté de décorer son chez-soi le temps d’un petit mois. Une fois les fêtes passées, nous regarderons ce sapin perdre une à une ses aiguilles et viendra alors le temps de se séparer de cet arbre que nous aurons orné puis autour duquel nous nous serons retrouvés pour célébrer. Puis, il y a aussi les problèmes liés à l’acidification des sols et d’enrésinement des massifs qui viennent alourdir ce sentiment.

 

Cependant, il est important de venir apporter de la nuance et de repenser nos propos en rappelant que la culture du sapin de Noël relève d’une culture agricole et n’est donc pas liée aux problématiques forestières. Pour réaliser un acte écoresponsable lors de l’achat de son sapin de noël, il est donc essentiel de veiller à certaines conditions qui entourent la culture de ces arbres. Dans un premier temps, la provenance française est une caractéristique primordiale que vous pourrez vérifier par la présence d’un petit drapeau français. Ensuite, pour obtenir des certifications plus poussées en termes d’exploitation dite « raisonnée », vous pouvez chercher la présence d’un label « Plante bleue » (qui garantit officiellement que les végétaux ont été produits de manière éco-responsable) ou « Fleurs de France » (réservé aux végétaux produits par des horticulteurs et pépiniéristes français engagés dans une démarche éco-responsable). Ensuite, pour vous assurer de la qualité du sapin, il est en général recommandé de choisir un sapin qui a été coupé tardivement (après le 21 Novembre).

 

L’autre geste qui compte lorsqu’on opte pour un sapin naturel, c’est de se munir d’un sac à sapin biodégradable qui emballera votre sapin après les fêtes. Vous éviterez ainsi de vous piquer les pieds avec des aiguilles tombées au sol et donnerez en plus un sacré coup de pouce à l’association Handicap International pour laquelle une partie des bénéfices sont reversés.

 

  • Et pourquoi pas fabriquer son propre sapin ?

Le roi de la forêt est majestueux lorsqu’il trône au milieu du salon, mais il a un certain coût et surtout, il ne dure qu’un temps. Certains diront que son odeur est inimitable et que rien ne saurait le remplacer. Pourtant, de plus en plus de personne, opte pour des alternatives plus durables et surtout plus économiques. Le sapin de Noël est une tradition, mais il commence depuis plusieurs années déjà à prendre des airs d’objet design, et il est possible

de détourner ce dernier et l’adapter à son intérieur. Alors cette année, pourquoi ne pas se lancer dans la fabrication de son sapin ?

 

Moins conventionnel certes, mais plus personnel, votre sapin de Noël fait maison ne ressemblera à aucun autre. En tissu ou en bois, les options sont infinies, mais cette alternative promet dans tous les cas d’être originale et vous garantit des fêtes écolos et zéro déchet ! Pour vous inspirer voici pour vous quelques idées : un sapin mural dessiné au mur à l’aide de quelques clous et d’un fil sera parfait pour habiller les petits espaces, et même une solution bien plus sûre pour les propriétaires de compagnons à quatre pattes ! Les plus téméraires pourront se lancer dans une excursion pour s’approvisionner en branches ou en bois flotté afin de réaliser un sapin d’Aventurier fait de bois et de ficelles. Et enfin, les adeptes ou débutants du zéro déchet pourront se lancer dans la confection d’un sapin d’inspiration scandinave réalisé à base de palettes récupérées ! Peu importe laquelle de ces options vous choisirez, votre sapin sera unique et ce noël zéro déchet promet d’être magique.

 

Des décorations minimalistes

Maintenant, que vous l’avez soigneusement choisi ou amoureusement réalisé, il est grand temps de passer aux ornements, et de sublimer ce sapin au pied duquel ce cher père Noël viendra déposer les cadeaux. Il est aussi venu l’heure de transformer son intérieur, mais les décorations de Noël derrière leurs paillettes et leurs lumières sont souvent peu écolo et zéro déchet. Voilà encore un défi, comment faire entrer l’esprit des fêtes dans la maison tout en étant plus écoresponsable ?

 

La réponse pour allier magie et écologie se trouve autour de vous. Et oui, les plus beaux ornements se trouvent juste là sous nos yeux, il suffit de s’inspirer de la Nature et de l’observer un peu pour voir ce qu’elle a à nous offrir. Du bois, quelques branches, une, deux ou trois pommes de pin ramassé sur le sol et un peu de ce houx trouvé en forêt. À cela, nous ajouterons peut-être quelques bouts de ficelles et un peu d’huile de coude et nous voilà avec le nécessaire pour faire de belles guirlandes, une couronne, des décors de table ou bien encore des boules de Noël à disposer dans le sapin. Des oranges ou des pommes bien mûres, ne les jetez pas ! Faites sécher des tranches et faites des guirlandes de fruits ! Et pour les gourmands, nous avons toujours une idée. Préparer des cookies, sablés ou tout autres biscuits secs avec un trou au milieu. Une fois refroidi, passez une ficelle dans le trou et vous voilà avec des décorations de Noël comestibles ! Finalement, lorsqu’on y songe un peu, en matière de décoration écolo et zéro déchet tout est possible. Un peu de tissu récupéré, des cartons ou des papiers, la récup’ offre une infinité d’idées ! Cette année, surprenez vos invités avec des décorations faites maison qui n’appartiennent qu’à vous.

 

  • Un repas de fête écoresponsable

La famille enfin réunit, et cette table autour de laquelle on se retrouve, comme un point de repère à la croisée des vies de chacun. Un instant chaleureux au cœur de l’hiver. La couronne sur la porte, les décorations qui ornent les murs et le sapin qui abritera bientôt les cadeaux que nous découvrirons au petit matin : c’est enfin Noël. Depuis la cuisine émane

des odeurs, et sur la table bientôt défilerons les plats que nous aimons tant. Mais, une fois de plus nous voilà dans l’excès des fêtes de fin d’année, la nourriture à profusion, du gaspillage alimentaires et des emballages qui remplissent la poubelle. Il est grand temps d’apprendre à se faire plaisir en étant plus conscient de l’environnement !

 

Se régaler sans culpabiliser, voilà tout l’enjeu d’un noël éthique et écoresponsables. Et comme pour le reste des préparatifs, pour le repas, tout se joue dans le choix des produits au moment de l’achat. Pour ravir vos papilles, direction les marchés locaux et les épiceries de vrac ! Et oui, en plus de vous apporter un gage de provenance, vous permettez de faire vivre l’économie locale et surtout les producteurs près de chez vous. La saison de noël, c’est aussi la saison des marchés, alors autant en profiter pour découvrir ou redécouvrir des saveurs mais surtout consommer des produits de saison et ainsi réduire son empreinte carbone. À vos paniers, cette année à noël, on mange local et de saison pour notre bien-être et celui de la planète !

 

Une fois les achats réalisés, il est temps de passer en cuisine. Cette année est placée sous le signe de l’écoresponsabilité et du zéro déchet alors le repas s’orientera autour de recettes végétariennes et/ou véganes et surtout on minimise le gaspillage. Pour réduire le gaspillage alimentaire il existe pleins d’astuces et voici la première : faites vos emplettes le ventre plein ! Non, ne riez pas, cela vous évitera des achats impulsifs ou en quantité déraisonnables, vous vous en tiendrez à votre liste ni plus ni moins. Ensuite, lors de la préparation, conservez les épluchures et autres déchets alimentaires végétaux qui peuvent être transformés en chips pour certains et compostés pour les autres ! Notre dernière astuce, c’est de cuisiner les restes. Peut-être allez-vous découvrir de nouvelles recettes ? Il est grand temps d’innover pour ne pas gaspiller.

 

La nuit enveloppe le ciel chaque soir un peu plus tôt et la fraîcheur hivernale a figé le paysage, sur le chemin de la maison les illuminations teintent les rues de mille couleurs, puis hier vous avez laissé le sapin que vous avez-vous-même fabriqué prendre sa place au milieu du salon et l’avez habillé de quelques décorations elle-même faites maison, et entamer depuis plusieurs jours de ce calendrier amoureusement confectionné par vos soins. Nous y sommes, le jour de l’Avent, de Noël et des traditions, un instant charmant, que nous allons ensemble rendre plus clément envers l’environnement !

 

 

Pachamamaï vous souhaite un joyeux noël et de belles fêtes de fin d’année placées sous le signe de la durabilité, de l’écoresponsabilité, du zéro déchet et plus que tout de l’amour, la joie des retrouvailles et du partage.