mars 14, 2022 9 temps de lecture

Parce que le recyclage fait partie des  gestes à adopter pour préserver l’environnement, parce que 27 bouteilles d’eau de 1,5 L peuvent devenir une polaire une fois venu l’hiver, parce que l’on pourrait ériger deux pyramides avec les 12 millions de matières premières économisées grâce au recyclage du verre chaque année, parce que 15 tonnes de bouchons plastique financent un fauteuil roulant, parce que 7,7 milliards de petits gestes ça n’a rien d’anodin, parce que les « parce que » sont infinis, parlons aujourd’hui de tri, célébrons dans cet article la journée mondiale du recyclage fait avec conscience ! ♻️ 🌏 

 

61 idées de Pollution plastique | pollution plastique, pollution, plastique

 

Le recyclage, c’est en quelques sorte un art, des petits gestes, de bons réflexes qui existeraient depuis 2000 ans. Et oui, à Pompéi, se pratiquait la collecte, la revente de matériau et le réemploi. À partir de la Renaissance et jusqu’à la fin du 19ème, les déchets organiques sont évacués des villes pour servir d’engrais, les chiffons sont transformés en papier, les boîtes de conserve trouvent un débouché dans les jouets. Ces ressources sont alors autant de « matières dont les villes doivent rendre compte à la terre » (Victor Hugo, Les Misérables).  Transformer plutôt que jeter, les fondements de l’économie circulaire étaient déjà là.  Mais, ce qui est perçu à une époque comme des ressources valorisables évolue progressivement vers une vision d’inutilité et les pratiques de récupération sont peu à peu discréditées.   

 

Mais à toute époque, une chose reste vraie : Le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas ! Et, oui les déchets ont un coût pour l’environnement mais aussi pour nous… 100 euros par Français en moyenne (cf Que choisir) pour la prise en charge de ses déchets. Il ne faut pas se faire d’illusion, ce qui est jeté n’est pas gratuit. La ressource utilisée en amont a un coût, son traitement après utilisation a un coût aussi et l’ensemble se répercute sur le porte-monnaie du consommateur.

 

Composante d’un mode de vie zéro déchet, le recyclage n’a rien de complexe, il suffit de quelques astuces pour développer les bons réflexes. Promis, pas de prise de tête, alors chausser vos lunettes (si besoin), ici on vous donne les clés pour bien trier, recycler et prendre soin de notre précieuse planète. Ça mérite bien une petite pause lecture non ?  🤓

 


Le recyclage : posons les bases
Lorsque vous vous questionnez sur la nécessité de recycler, il est important de vous rappeler que vous détenez entre vos mains, le pouvoir de transformer, de donner une seconde vie à cet objet avant qu’il ne devienne déchet. Nous vous inviterons à découvrir l’art de l’upcycling un peu plus bas.
Une fois éclusé toute possibilité de réemploi, une dernière chance de valoriser nos déchets est donnée. Le recyclage fait de vous un magicien, pas de formules ou de sortilèges, il vous suffit d’un tour de main pour faire opérer la magie du tri ! Quelques logos et un code couleur et hop le tour est joué ! Voilà pour vous quelques conseils pour maîtriser l’art du recyclage à merveille ✨

 

  

  • Le tri, une activité haute en couleur !

Vert, jaune, bleu, gris, le tri vous en fait voir de tous les couleurs ? 😶 Pas de panique, on ne se décourage pas ! Vous avez fait le chemin jusqu’au local poubelle dans les pantoufles trop petites de votre maman, vous n’allez tout de même pas abandonner maintenant ! Ce choix n’a rien de cornélien, il nécessite simplement une connaissance du code couleur… Non, vous n’avez pas besoin d’apprendre la chanson par cœur, un screen des quelques points qui suivent vous permettra de ne plus jamais vous trompez lorsqu’arrive le moment de trier !

 

🟢 Le bac vert: entendez-le comme un homonyme puisque dans ce bac vous jetterez les bouteilles, pots et bocaux en verre (sans leur couvercle métallique). Attention cependant, la vaisselle, les miroirs et objets en verre ne se recyclent pas, leur composition ne le permettant pas.

 

🟡 Le bac jaune: il permet de recycler le plastique dur, le carton, le papier, l’aluminium et le métal (couvercles en métal compris). Sont acceptés : les bouteilles et leurs bouchons, les conserves, les canettes, les briques, les emballages cartons (pas trop encombrants). Mais attention, ils doivent se séparer de leurs pompes et bouchons qui eux ne sont pas acceptés dans la poubelle jaune !

 

🔵 Le bac bleu : Ici, vous jetterez tous vos papiers, journaux, enveloppes, cahiers et livres qui se recyclent dans la poubelle bleu. Toutefois, ils font une exception, si le bac bleu est aux abonnés absents, ils se plairont également dans le bac jaune.

 

⚪️ Le bac gris : Dédié aux ordures ménagères, il regroupe tous les déchets qui ne se recyclent pas ! Il peut s’agir d’épluchures de fruits et de légumes (qui se plairont davantage dans un compost), de la vaisselle (qui pourrait devenir une jolie mosaïque si l’on y songe), vos brosses à dents (là aussi nous avons la solution) … c’est-à-dire une grande partie de vos déchets quotidiens (bien qu’un peu de zéro déchet allègerait peut-être vos sacs poubelles et vous éviterait de croiser votre voisin en pyjama sur le chemin du local poubelle 🤔)

 

Voici un mémo simple qui vous permettra de trier correctement vos déchets et d’offrir une seconde vie à cette bouteille en plastique qui, à défaut d’être remplacée par une gourde ou une carafe en verre, préférera finir ses vieux jours en tant que polaire sur le dos de votre grand-mère plutôt que coupable de crime contre l’environnement au fond d’un océan ! Il vous reste encore quelques déchets sur les bras et ils n’ont pas été appelé dans aucunes des catégories précédentes ? Et bien il existe bien une place pour ces outsiders !

 

📦 Les déchetteries : Vous pourrez y déposer les pots de peintures le bois, les objets électroniques, l’électroménagers, les encombrants comme les vélos ou les meubles ou bien encore les déchets verts (branches, feuilles mortes…) Mais encore une fois dans la plupart des cas, il est possible de donner une seconde vie à ces objets !

 

🛒 Les grandes surfaces : où vous trouverez des bacs afin de déposer vos ampoules, vos piles ou bien encore vos cartouches d’imprimantes usagées.

 

Et si après ça le doute persiste… Et bien nous avons encore une fois une astuce pour vous ! 💡 Il suffit de vous référer aux différents logos présents sur les emballages de vos produits et parfois même sur le produit lui-même ! Alors, prêt pour un petit tour d’horizon ?

 

 

  • Recyclable ou non ? Le jeu des logos …

Point vert (label) — Wikipédia  Le point vert : celui-ci peut vous jouer des tours, sa couleur verte n’indique pas que l’emballage sur lequel il est apposé est recyclable mais, que l’entreprise qui commercialise le produit verse une contribution à un organisme en charge de piloter le tri et le recyclage sur le territoire français. Attention donc à ne pas se laisser aller la confusion !

Ruban de Möbius — Wikipédia  Le ruban de möbius : il s’agit d’un symbole universel qui signifie que l’emballage sur lequel il figure est recyclable. Attention cependant, lorsqu’il affiche un pourcentage en son centre, cela indique la quantité de matières recyclées utilisées dans la fabrication du produit.

Réduction emballages : éco-emballage et consignes de tri - Maître Coq Triman : Il devrait s’imposer comme une norme en matière de gestion de déchets ménagers et figurer sur tous les emballages recyclables. Ce logo indique que le produit est bien recyclable.

Tidy Man | Labelinfo  Tidy man : Ce petit pictogramme ne renseigne en rien sur le caractère recyclable ou non d’un emballage mais indique simplement qu’il doit être jeté dans une poubelle et non sur la voie publique.

 

Maintenant plus d’excuses ! Vous êtes incollables sur le tri et l’art du recyclage vous appartient ! Mais si jamais vous vouliez vraiment vous faciliter la vie voire faire des économies, nous avons anticipé ! Et oui, il serait encore plus facile de ne rien avoir à jeter 🧐

 Et cela tombe bien, en véritable expert du zéro déchet nous avons pensé à vous ! 😴

 

Réduire ses déchets : les pistes à explorer et solutions à adopter 

S’il est bien de savoir trier ses déchets, c’est encore mieux de ne pas en avoir ! Et pour cela, il existe de multiples manières de réduire les emballages au quotidien sans pour autant compromettre vos routines et votre confort.  Chez Pachamamaï, on tente de limiter l’impact de notre activité sur l’environnement à toutes les étapes possibles, de la formulation de nos produits jusqu’à leur distribution, en passant (bien évidemment) par leur packaging. Pas question d’utiliser des emballages superflus ! Si le cœur vous en dit, voilà quelques pistes a explorer pour réduire ses déchets sans se priver ! 🤗

 

Net string bag environmental friendly essential Free Photo

 

  • J’opte pour le vrac

Tenter l’expérience du vrac, c’est l’adopter à coup sûr ! Si les épiceries vrac sont de plus en plus nombreuses, c’est qu’elles proposent une autre manière de consommer tout en reposant sur un retour à l’essentiel. Pas d’emballage superflu, le produit est proposé brut, en libre-service. Vous pouvez alors regarder le produit, mesurer, acheter l’ingrédient dont vous avez besoin ou le produit que vous souhaitez tester dans la quantité désirée. Ainsi le vrac offre une véritable alternative en termes de consommation responsable, puisque vous pouvez choisir les produits ou ingrédients dans la quantité nécessaire et limiter le gaspillage tout en réduisant les emballages ! Passer au vrac est à la portée de tous, il suffit dans un premier temps de réfléchir aux produits emballés qui peuvent être remplacés par une alternative en vrac pour entamer progressivement une transition vers un mode de consommation plus responsable.

 

  • Craquer pour le solide

Prenons l’exemple des cosmétiques solides ! Parfois déroutants, ils présentent cependant de nombreux avantages ! Adorés puis reniés au cours des dernières années, ces produits sont une alternative idéale pour allier respect du corps, bien-être et préservation de l’environnement. Les cosmétiques solides ne nécessitent pas d’emballage plastique comme leurs équivalents liquides. De ce fait, ils contribuent à réduire la pollution liée au plastique qui incarne un enjeu de taille pour notre époque et une solution d’avenir pour les générations futures. En France, il se vendrait chaque seconde près de 5 shampoings liquides, soit 476 000 bouteilles (souvent en plastique, non recyclé) par jour. Ces emballages flacons, tubes et bouteilles trouveront rapidement leur place dans nos poubelles… Écologique, éthique, pratique et économique, adopter le solide fait en effet partie de nos 10 conseils pour viser le Zéro déchet. Mais la meilleure façon de s’en assurer, c’est encore de tester ! 😉

 

  • Songez à upcycler !

Terme de plus en plus courant, « l’upcycling », est une tendance zéro déchet qui consiste à réutiliser, détourner un objet de sa fonction initiale pour en faire un nouveau. Peu importe la nouvelle forme ou la nouvelle fonction que vous attribuerez à l’objet, tout ce qui compte c’est de donner une nouvelle vie à celui-ci plutôt que de le jeter. La devise de l’upcycling vous la connaissez : « Rien ne se perd, rien ne se créer, tout se transforme ». Et si vous manquez d’inspiration, nous avons pour vous quelques idées bien trouvées : un mascara vidé et bien nettoyé peut devenir une brosse pour vos sourcils, un pot de crème en verre trouvera quant à lui une seconde vie comme boîte à bijoux et puis avec un peu de savoir-faire et un brin d’huile de coude, vous pourrez par exemple transformer un joli bouton de veste en pendentif ! Vous l’aurez compris, Upcycler c’est redonner une nouvelle vie à vos déchets avec quelques idées et un soupçon de créativité. Chez Pachamamaï, la plupart des packagings peuvent être Upcyclés : boîtes en métal, flacons et pots en verre, mais aussi pochons en tissus… ils sont tous réutilisables à l’infini, à vous de laisser parler votre imagination ! 💡✨

 

Alors, le recyclage comme argument marketing de greenwashing, non (lien article greenwashing). Le recyclage responsable, oui, réduit à son minimum et surtout, combiné à des pratiques et des engagements eco-responsables collectifs comme une démarche zéro déchet. En effet, si presque tout est recyclable, la majorité des déchets n’est pas recyclé car les filières ne sont pas adaptées. Chacun a son rôle à jouer : les instances nationales qui ont la responsabilité de mettre en place des lois sans concession sur le remploi et l’interdiction du plastique à usage unique, les producteurs d’emballages avec une démarche d’éco-conception réaliste et de relance de la consigne, les collectivités territoriales qui valorisent les projets locaux engagés, mettent à disposition de locaux pour des recycleries, et tout un chacun, vous, nous, moi, en faisant des choix de consommation qui préservent notre terre, mais surtout notre santé et notre portefeuille, en privilégiant notamment l’achat en vrac dans les boutiques de quartier.

 

 

 

Désormais, le pouvoir du recyclage est entre vos mains et il n’appartient qu’à vous de faire bon usage de celui-ci ! À vous de faire opérer la magie, en triant vos déchets lors de lors départ vers une seconde vie, en leur offrant une seconde jeunesse grâce à l’upcycling ou en optant pour un mode de vie zéro déchet ! À partir d’aujourd’hui, plus question de jeter sans avoir réfléchi à leur donner une seconde vie ou sans avoir préalablement triés, car un grand pouvoir implique de grandes responsabilités (et des gestes simples) !

 

Nous vous souhaitons une belle journée du recyclage responsable ! ♻️